Quelle date faut-il graver sur une médaille de baptême ?

Vous avez enfin réussi à choisir le motif et la couleur de la médaille de baptême que vous allez offrir à un nouveau-né. Vous pensiez en avoir fini avec les questions et les doutes, mais vous voyez survenir l’ombre d’une nouvelle interrogation fatidique : quelle date allez-vous graver sur le dos de ce joli pendentif ? Il existe quelques traditions et usages en la matière, mais gardez en mémoire que rien n’est impossible et que les choix les plus simples sont souvent les meilleurs.

Pourquoi grave-t-on les médailles de baptême ?

Les médailles de baptême figurent parmi les cadeaux incontournables que l’on offre habituellement pour célébrer l’arrivée d’un enfant dans la famille. Très souvent, elles sont données par le parrain et la marraine, qui ont un rôle déterminant en ce jour de fête.

Mais pourquoi a-t-on pour habitude de faire graver ces accessoires ? Concrètement, dans la vie quotidienne, on achète volontiers des bijoux « classiques », sans aucune personnalisation. Mais le baptême, qui est un sacrement dans la religion catholique, garde aussi une certaine aura dans la tradition laïque. On aime marquer ce jour de manière unique, ce qui nous pousse généralement à miser sur les cadeaux personnalisés. La gravure, donc, devient presque une étape incontournable pour un bijou de baptême – qu’il s’agisse d’une médaille ou d’une gourmette.

Le choix de la date de naissance

La date de naissance reste généralement le premier choix, quand on doit faire graver une date au dos de la médaille. En tous les cas, il s’agit d’une décision presque unanime pour les baptêmes civils et laïcs : ici, la date n’a pas de réelle symbolique (en dehors du rassemblement familial qu’elle représente).

Si vous n’avez pas interrogé les parents au sujet de leurs attentes et si vous préférez jouer sur l’effet de surprise pour le cadeau de baptême, considérez que l’initiative consistant à graver la date de naissance est une alternative sûre. En restant dans les classiques, vous ne froisserez personne, et votre attention sera sans aucun doute appréciée.

Marquer le coup en gravant la date du baptême

Certaines personnes préfèrent donner plus de sens au baptême, en inscrivant sa date plutôt que la date de naissance de l’enfant au dos de la médaille. C’est une alternative que l’on observe plus souvent dans les baptêmes religieux, car la célébration en église matérialise l’entrée de l’enfant dans la communauté catholique, un symbole particulièrement fort pour les familles croyantes et pratiquantes.

De plus, dans certaines configurations, le choix de la date du baptême n’est pas le fruit du hasard : les parents peuvent organiser la fête le jour de leur anniversaire de mariage, par exemple (ou à une autre date symbolique). Dans ce cas, ils apprécieront votre clin d’œil si vous optez pour une gravure à la date de l’événement.

Graver autre chose qu’une date sur une médaille ?

Ne stressez pas trop à l’idée de prendre cette décision relative à la gravure de la médaille : chaque famille demeure libre de procéder comme elle le préfère, et il n’y a aucune obligation en la matière. Si vous voulez avoir la certitude de faire plaisir aux parents, la meilleure solution reste de leur demander ce qu’ils aimeraient avoir. Pour conclure, si les dates ne font pas partie des éléments qui comptent le plus pour vous, rien ne vous empêche, tout simplement, de faire graver le prénom de l’enfant, ou d’y ajouter une très courte citation. Toutefois, pour cette dernière idée, il faut garder à l’esprit que cette pratique est peu courante et qu’elle ne sera pas forcément bien vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *