Mon expérience désagréable avec une thrombose veineuse

Certains pensent que la naissance est le plus beau jour de leur vie, mais la réalité est souvent différente. Certes, la venue au monde d’un enfant est magique, mais les femmes enceintes doivent malheureusement prendre en compte des aspects quelque peu insupportables.

La thrombose est souvent découverte beaucoup trop tardivement

J’ai eu l’occasion de croiser des femmes dont la grossesse avait été parfaite, les douleurs n’ont jamais été au rendez-vous. De plus, l’enfant est né sans aucune difficulté majeure. Elles vous donnent pratiquement l’envie de surpasser vos peurs et de vous lancer vous aussi dans cette course frénétique pour avoir un bébé. Pourtant, toutes les expériences ne sont pas les plus joyeuses, la mienne fut catastrophique. La thrombose est venue frapper à ma porte à mon insu avec son lot de désagréments.

L’intensité des douleurs aux jambes est souvent de plus en plus forte

Si j’avais pu découvrir l’existence des bas de contention, j’aurais sans doute pu éviter ce contexte désagréable. Si vous rencontrez des douleurs au niveau des jambes, il sera sans doute nécessaire de vous rapprocher de votre médecin traitant. Il aura l’occasion de vous conseiller quelques exercices afin de mettre un terme à cette situation handicapante. L’intensité ne doit pas être mise de côté, car, plus elle sera forte, plus les risques d’être confrontés à une thrombose seront nombreux. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation. Pendant la grossesse, vous aurez tendance à être inactive, le manque d’activité et l’arrivée du bébé perturbent votre corps et votre santé.

Les médecins ne se penchent pas tout de suite sur ce diagnostic

L’organisme tente donc de se défendre comme il peut, mais il est parfois frappé de plein fouet par un retour veineux particulièrement mauvais. Plusieurs femmes se sont retrouvées dans mon cas, car la méconnaissance est très forte. Lorsque vous consultez, il est pratiquement déjà trop tard puisque les symptômes sont installés depuis de nombreuses semaines. Selon les statistiques, ce sont moins de deux femmes enceintes sur 1000 qui sont touchées par la thrombose veineuse. Pourtant, elle aurait tendance à progresser à cause d’un diagnostic complexe à établir. Certains médecins se dirigent davantage vers une insuffisance veineuse avant de proposer un tel verdict.

Cette perte de temps est donc néfaste. Si vous êtes enceinte et que vos jambes sont douloureuses, envisagez rapidement cette solution. Vous pourriez enfin retrouver la paix jusqu’à la fin de la grossesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *