Sophie la girafe et le buzz des moisissures

 

Sophie la girafe est une des figures les plus célèbres dans le monde des jouets. Elle a bercée toute une génération et continue aujourd’hui à enchanter les petits enfants. Elle a traversée un long périple jusqu’à son actuelle popularité. Toutefois, une polémique tourne autour de ce jouet actuellement comme quoi une mère de famille aurait trouvé de la moisissure à l’intérieur après avoir senti une odeur inhabituelle. En faisant tache d’huile à travers le web, cette nouvelle a suscité l’attention des médias. De jouets populaires, elle devient en peu de temps une menace pour les enfants. Pourtant, en fin de compte il s’agit juste d’une dramatisation de la situation. On qualifie ce jouet à tort de dangereux.

Le non-respect des conditions de nettoyages

Ce jouet, qui est considéré comme l’un des deniers de fabrication française, est destiné à être mordillé. Il est donc hors de question pour les parents de donner de la moisissure à leurs enfants. Pourtant, d’aussi loin que l’on se souvienne on n’a jamais connu un tel phénomène. En effet, il s’agit quasiment d’un cas à part. La mère de famille estime que le trou sur la girafe est à l’origine de la moisissure. De son côté, le fabricant Vulli répond que cette dame n’avait pas respecté les consignes d’entretien du jouet, qui sont pourtant inscrites sur l’emballage. Pour rappel, il ne faut pas que Sophie la girafe soit plongée dans l’eau. La présence de moisissure dans Sophie la Girafe vient donc d’une négligence parentale. Mais le plus gros souci concerne les exagérations des gens sur les conséquences du moisi. Cette dernière ne présente pas de réel danger pour les enfants.

Quid des autres probables causes de la moisissure ?

Le monde du web devient aujourd’hui un nid à intox qui nuit souvent aux entrepreneurs. Un seul montage peut nuire à une réputation construite depuis de nombreuses années. Tel est le cas de cette fâcheuse histoire Sophie la girafe et de Vulli. Les internautes se contentent de croire à des images sans aucun autre indice. Pourtant, l’on n’a pas imaginé une seconde à une autre origine de la moisissure. On ne peut tout simplement pas se baser sur des arguments subjectifs. Les gens sont avides de Buzz. Toute cette polémique prendra pourtant fin avec un seul geste : ceux qui doutent de la salubrité du jouet peuvent tout simplement tenter l’expérience avec le leur. Cela demeure assez curieux qu’aucune autre personne n’ait fait de même. D’autant plus que le fabricant n’a jamais eu de plainte à cet effet. Pour éviter tout danger, il suffit donc de la nettoyer correctement en suivant attentivement les recommandations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *