5 réflexes à prendre avec les repas de bébé

 

Les repas avec votre bébé peuvent rapidement devenir un enfer si vous ne faites preuve d’aucune organisation. Facilitez-vous la vie en prenant les bons réflexes.

Des heures fixes pour habituer le bébé

Le bébé a besoin d’une routine. S’il mange le lundi à midi et le mardi à quatorze heures, il ne comprend pas. Son corps n’est pas réglé et la sensation de faim qui l’assaille risque de le faire pleurer. Pour son bien-être, veillez à lui donner à manger aux mêmes heures. Évitez également d’être stressée par le temps lorsque vous le servez, car il le ressentira et réagira mal à la précipitation.

Du matériel de qualité

Dès ses six mois, le bébé mange sur une chaise haute. Cette assise lui garantit une bonne stabilité et un grand confort. Pour vous, c’est également plus pratique de ne pas le porter et de l’avoir toujours à votre hauteur. Cependant, toutes les chaises ne se valent pas. Certaines ne sont guère faciles à utiliser. Prenez un modèle sûr comme une chaise haute Peg Perego pour avoir toutes les clés en main.

Une éducation cohérente

Le bébé adore vous tester. Les premières fois qu’il mange de la nourriture solide, il aime jouer avec et n’hésite pas à tout lancer par terre pour s’amuser. Il est nécessaire de lui montrer que son comportement n’est pas acceptable. De plus, ayez toujours des réactions cohérentes avec votre éducation. Il ne faut pas autoriser un jour une chose pour l’interdire le lendemain. L’enfant ne comprendrait pas pourquoi.

Une nourriture variée

Les bons réflexes alimentaires s’acquièrent dès le plus jeune âge. Essayez d’ouvrir votre bébé aux divers aliments. Ne soyez jamais négatif quand vous lui donnez à manger et bannissez les phrases comme « je sais, ce n’est pas bon ». N’oubliez pas qu’à son âge, c’est une éponge et qu’il adopte souvent les mêmes réactions que sa mère.

Une grande attention

La sécurité du bébé est la priorité de toutes les mères. Lorsque le bébé mange, les dangers existent. Il peut tomber de sa chaise haute, faire basculer la chaise, s’étouffer avec un aliment qui ne passe pas, attraper un couteau posé sur la table, faire tomber l’assiette présente sur la table…

Tous ces risques n’existent plus si vous veillez. Il ne s’agit pas de couver le bébé et de lui interdire tout. Surveillez-le du coin du regard et intervenez s’il commet un geste dangereux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *