La césarienne : une pratique de plus en plus fréquente de nos jours

La césarienne est une opération à risque qui n’est indiquée que dans des situations délicates où le bébé ne peut passer par les voies naturelles. Ainsi, elle se doit d’être rapide et efficace afin d’éviter les éventuelles complications.

Dans quels cas faut-il recourir à la césarienne ?

La décision de pratiquer une césarienne doit être prise en fonction de l’état du bébé et de la mère afin de protéger leur santé. Selon la gravité de la situation, le médecin peut planifier l’opération pendant le travail ou même avant que celui-ci ne commence. Elle est recommandée pour de nombreuses raisons :

  • Aucun progrès dans le travail : le col de l’utérus de la mère cesse de se dilater ou le bébé ne descend pas dans le bassin et le canal vaginal.
  • Décollement placentaire: le placenta se décolle de l’utérus de la mère, pouvant entraîner d’importants saignements et priver le bébé de son oxygène.
  • L’état de santé de la mère: si la mère est atteinte d’un trouble d’hypertension, d’un trouble cardiaque, d’un diabète ou encore si elle a une infection (des lésions d’herpès actives à la vulve ou au vagin ou encore le VIH) afin d’éviter que le bébé ne soit également infecté lors de l’accouchement.
  • Des préoccupations concernant la santé et le bien-être du bébé: des changements inhabituels de la fréquence cardiaque durant le travail.
  • La position du bébé: si la position du bébé n’est pas favorable à un accouchement par voie vaginale (position siège par exemple).
  • Le poids du bébé: si le poids du bébé dépasse largement la norme et qu’il soit trop gros par rapport au diamètre du bassin de la mère
  • La croissance du bébé: si le bébé présente d’important retard de croissance
  • Une naissance précédente par césarienne ou tout simplement un choix des parents

Différentes techniques de Césarienne

Différentes techniques de césarienne existent selon le cas, mais la plus pratiquée reste la Césarienne par la technique de Starck(incision horizontale d’une dizaine de centimètres, durant une trentaine de minutes). Il existe encore plusieurs façons d’effectuer une césarienne telle que la technique de Pfannenstel, de Cherney et celle de Mouchel. Celles-ci ont toutes leurs spécificités concernant le sens de l’incision ou des incisions (horizontale, verticale, transversale), et aussi leur localisation.

Quelle que soit la technique adoptée, la naissance par césarienne présente des réels avantages pour la mère et le bébé, et peut même leur sauver la vie. Cependant, comme toutes interventions chirurgicales, elle peut comporter des risques. La décision devrait être prise en fonction des bénéfices et des risques liés à l’intervention. De ce fait, la meilleure option est de consulter l’avis de votre médecin, mais aussi de tous les autres parents ayant choisi cette méthode. Sur le site www.parents-testeurs.com, vous pouvez découvrir tous les avis de maman Césarienne afin de vous aider à avoir une idée claire sur le déroulement et les avantages de cette intervention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *