La perte de cheveux après l’accouchement

Nous avons entre 100 000 et 150 000 cheveux sur nos têtes …Il suffit de troubles banals pour en déclencher la chute. Pas de panique! On sait aujourd’hui en traiter les causes.

Un cheveu vit de quatre à six ans, il est donc parfaitement normal d’en perdre cinquante à quatre-vingts par jour. Mais lorsque la chute se produit par poignées, qu’elle est brutale et diffuse sur l’ensemble de la tête ou si les cheveux tombent de façon progressive depuis plus de six mois, un petit désordre médical en est souvent la raison. Le cibler permet de stabiliser la chute. « Surtout, rassurez-vous! Paradoxalement, plus la chute paraît dramatique, moins elle est grave, et plus elle a de chances de n’être que transitoire « .

La chute hormonale de l’après-accouchement

LE DIAGNOSTIC

Un à trois mois après l’accouchement, la chute du taux d’œstrogènes entraîne une perte impressionnante de cheveux, renforcée par une fatigue accrue. « En fait, la forte imprégnation œstrogénique de la grossesse maintient tous les cheveux en phase de croissance. Ceux qui auraient dû tomber ont une durée de vie allongée et, d’un coup, on retrouve le cycle classique et la phase de chute en même temps »,

La thyroïde joue parfois les montagnes russes

LE DIAGNOSTIC

Cette glande régule le métabolisme. Si la sécrétion d’hormones thyroïdiennes est insuffisante, l’organisme tourne au ralenti, c’est l’hypothyroïdie. Le processus de pousse des cheveux se met en veille ou dysfonctionne et ils tombent. En revanche, dans l’hyperthyroïdie, l’excès d’hormones accélère le métabolisme et donc le cycle de chute. Le dosage sanguin de l’hormone TSH, régulatrice de la thyroïde, valide l’un des deux troubles.

LA SOLUTION

En cas d’hypothyroïdie avérée, la prise quotidienne d’hormones de synthèse compense la production insuffisante. Il suffit de quinze jours à un mois pour stabiliser la thyroïde. Misez, par ailleurs, sur les aliments iodés (poissons, crustacés, algues, sel iodé). En cas d’hyperthyroïdie, des antithyroïdiens de synthèse la mettent au repos. Enfin, « apprenez à vous détendre, c’est primordial pour l’équilibre thyroïdien. Le stress peut faire basculer temporairement en hyperthyroïdie ». La prise d’un traitement médicamenteux comme le Minoxidil (voir plus d’info) peut grandement aider a prévenir la chute de cheveux. Il est utilisé chez les personnes touchés par la calvitie et il permet même une repousse dans certains cas. il faut l’appliquer deux fois par jour pour avoir de vrais résultats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *